Albert Jacquard

L’autre, femme ou homme, de la même espèce que moi,
et pourtant différent, comment le regarder ?
Comment me comporter face à lui ?

Si je vois en lui un ennemi qui me menace, qui me fait peur,
je ne songe qu’à me défendre contre lui, et pour mieux
me défendre, à l’attaquer. C’est cela le racisme.

Si je vois en lui un obstacle qui gêne ma progression,
je ne cherche qu’à le dépasser, à l’éliminer. C’est cela la compétition
qui transforme la vie de chacun en une suite de batailles
parfois gagnées, en guerre toujours perdue.

Pour être réaliste, je dois voir en l’autre une source qui contribuera
à ma propre construction. Car je suis les liens que je tisse ;
me priver d’échanges c’est m’appauvrir.
Le comprendre, c’est participer à l’Humanitude.

La poésie est le plus mystérieux et parfois le plus efficace
moyen d’échange. Les poèmes rassemblés ici sont des sources
convergentes apportant au lecteur la douceur de l’eau
et la violence du torrent.

Albert Jacquard

Claudia

Publicités

4 réflexions sur “Albert Jacquard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.