« L’eau, l’encre et l’origine » ou le pur talent d’une artiste entre deux mondes

Il aura fallu quelques images pour faire basculer le destin de Ji-Young. Une révélation qui conduira la jeune diplômée d’école d’art, de sa Corée natale jusqu’à la chaîne des Alpes.
Un parcours guidé par une création incessante, où la nature vibre au travers des lavis et des traits, au rythme du pas en montagne. Un chemin comme un cercle de vie, pour celle qu’on dit être née un pinceau entre les mains. « L’eau, l’encre et l’origine »,

Un reportage d’Antoine Plantevin

Claudia

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.