L’arbre du bien-être

L’arbre du bien-être : une activité pour consolider l’estime de soi et cultiver l’empathie.

Exprimer ce que l’on ressent, développer l’empathie, connaître mieux ses émotions…autant d’approches propices à la prévention de la violence en milieu scolaire.Cette activité, inspirée par la psychologie positive, permet aux enfants d’aborder des expériences positives et leur donne l’occasion de verbaliser ce qu’ils ont vécu.

Cette activité peut être effectuée seul ou en compagnie. Elle sera plus propice à l’estime de soi et à l’empathie quand elle est partagée. Il sera alors nécessaire d’insister sur l’importance de l’authenticité et de la bienveillance (personne ne juge ni ne se moque) et de rappeler à chaque participant que toutes les émotions (les siennes et celles des autres) sont acceptables. Les réponses aux questions peuvent être écrites dans un premier temps puis chaque participant lit ses réponses au reste du groupe.

On peut pratiquer cette activité avec les enfants en fin de journée, en fin de semaine, voire en fin de mois pour partager des moments en connexion émotionnelle et générer des émotions positives, facteurs de bien-être et de résilience.

Les bénéfices de cette activité sont nombreux :
◾Parler des expériences positives

Raconter ce qui nous a fait plaisir, ce qui nous a rendu heureux, permet d’ancrer l’expérience en soi qui devient une ressource pour la vie.

◾Générer des émotions positives

. Les émotions positives ont un rôle irremplaçable dans notre vie :
◾élargir notre horizon,
◾nous construire tant socialement que physiquement et intellectuellement,
◾augmenter l’esprit créatif,
◾accroître la gratitude et la reconnaissance,
◾cultiver l’optimisme,
◾mettre en situation de trouver des moyens pour atteindre les objectifs et lever les obstacles sur le chemin,
◾porter un nouveau regard sur le monde,
◾donner un sens et un but à la vie,
◾donner plus de force pour affronter les soucis.

Se sentir relié à soi et aux autres

◾Créer un profond sentiment d’appartenance et des liens authentiques

◾Apprendre à ressentir et communiquer ses ressentis émotionnels

◾Orienter les pensées et les actions vers des actes vertueux

◾Faire preuve de gratitude pour les petits actes du quotidien

Stéphane GOUDET

Pour aller plus loin: apprendre à éduquer.

A l’école, dans le cadre des loisirs, à la maison, toutes ces paroles de bienveillance sont des petites perles qui vont aider l’enfant à grandir.

Claudia

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.