Naufrage et aventures de Pierre Viaud Offray

Naufrage et aventures

Pierre Viaud Offray fils (Avignon) 1827

Embarquement pour l’aventure avec cet ouvrage, entre récit et roman.

Publié 60 ans après Robinson Crusoé de Daniel Defoe, Naufrage et aventures de Pierre Viaud propose un autre récit de naufragés : plus sombre, plus cruel mais plus réaliste aussi.

Différents éléments ont fait douter de l’authenticité du récit. Pierre Viaud, est présenté comme « natif de Bordeaux » dans la première édition de 1770, puis « natif de Rochefort » dans les éditions suivantes (notamment celle présentée ici, datant de 1868).

Dans l’introduction, l’éditeur avoue un travail de réécriture des aventures de Pierre Viaud. L’ouvrage est alors attribué à Joseph-Gaspard Dubois-Fontanelle, journaliste, homme de lettres, auteur dramatique et traducteur français, et le récit considéré comme imaginaire.

Selon les travaux du professeur Robin F. A. Fabel, l’existence du capitaine Pierre Viaud est cependant attestée par les archives de la Charente-maritime.

Né à Saint Nazaire, le 16 septembre 1725, il a commencé à voyager à 16 ans. On le retrouve sur de nombreux navires (La Profonde, La Gironde, L’Ajée, L’Alcion, L’Hirondelle…). En 1751 à 26 ans, il est sous-lieutenant sur le Vaisseau du Roi Le Zéphir. En octobre 1761, il obtient son brevet de capitaine de navire à l’Amirauté de Marennes. Selon les archives de la maison Schröder et Schyler, c’est comme second du capitaine Saincric qu’il appareille début 1765 du port de Bordeaux pour Saint-Domingue, à bord de L’Aimable Suzette, armée par Brossard, pour une expédition en droite ligne consistant à y faire commerce de vin, d’huile, farine, beurre, jambon, savon et de la « pacotille » composée entre autres de toiles, souliers, chapeaux, assiettes et tabac. Tombé malade, Pierre Viaud ne peut pas quitter l’île avec L’Aimable Suzette pour rentrer à Bordeaux. C’est alors qu’il affrète un autre navire, Le Tigre, pour la Louisiane. Le naufrage du navire Le Tigre est aussi attesté.

La véracité du récit quant à elle est soumise à questions. Le lecteur oscille entre journal personnel et roman d’aventure. Lutte contre les éléments déchainés, dramaturgie et choix cornéliens, rebondissements, survie et cannibalisme, maladie et guérison (divine ?), tiennent en haleine…

Nom du rédacteur : Bruno Essard-Budail

Source, suite et téléchargement gratuit sur le site ALCA

J’ai adoré ce petit roman. Il est plein de rebondissements et de scènes pittoresques de l’époque. Sans parler du statut de la femme, être faible 🙂 et de la place du Nègre 😦

Claudia

Publicités

4 réflexions sur “Naufrage et aventures de Pierre Viaud Offray

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.