La colère et la haine, amies ou ennemies ?

La colère et la haine sont nos véritables et constantes ennemies. Ce sont elles, et non pas nos adversaires occasionnels, que nous devons combattre et vaincre. Tant que nous n’aurons pas entraîné notre esprit à affaiblir leur pouvoir nuisible, ces émotions continueront à nous perturber et à réduire à néant tous nos efforts de paix intérieure.

Extrait résumé et adapté de Les Voies spirituelles du bonheur, Presses du Châtelet, Paris, 2002; Points Sagesse, Seuil, 2004.

FOURTEENTH DALAI LAMA, TENZIN GYATSO (B. 1936)

Matthieu Ricard
Moine bouddhiste, Photographe et Auteur

Néanmoins, la colère seule est une émotion salutaire à notre survie.  Elle est le carburant qui peut se révéler très puissant quand il s’agit de défendre une injustice ressentie. Une situation pénible. Un engagements, une lutte en faveur de causes importantes à nos yeux, politiques, humaines, animal ou végétale. En prenant de l’âge, la colère est plus réfléchie et plus percutante.

Claudia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.