Pierre Bourdieu, la «vérité» sociologique a une telle violence qu’elle blesse


Portrait de Pierre Bourdieu dans la Demeure du chaos,
Saint-Romain-au-Mont-d’Or (Rhône).

« Je pense qu’on est fondé à parler de science, même si notre science est débutante, balbutiante, il y a malgré tout une séparation de nature entre l’effort scientifique que fait l’historien, l’ethnologue, le sociologue ou l’économiste, et ce que fait par exemple le philosophe. Nous travaillons à être vérifiables ou falsifiables […] Jusqu’à présent j’étais l’objet d’attaques, mais jamais de réfutations au sens rigoureux du terme, je dirais que une des raisons de ma tristesse, c’est que dans le champ intellectuel français, j’ai beaucoup d’ennemis mais je n’ai pas d’adversaires, c’est-à dire des gens qui feraient le travail nécessaire pour opposer une réfutation. On me répond à Paris IV : « Mais ça c’est totalitaire puisque que vous êtes irréfutable ». Pas du tout… simplement, pour me réfuter, il faut se lever de bonne heure : il faut travailler. C’est un peu arrogant, mais… » Suite sur France culture

« Nous naissons déterminés et nous avons une petite chance de devenir libres »

« Il y a toujours quelques imbéciles, enfin, à toutes les époques, pour croire que le peuple dit plus vrai que les autres, enfin bon. En fait, le peuple étant particulièrement dominé, il est particulièrement dominé par les mécanismes symboliques de domination et par exemple, ça a été à la mode dans les moments où la gauche était au pouvoir, on pense qu’en mettant un micro devant la bouche d’un mineur, on va recueillir la vérité sur les mineurs. En fait on recueille des discours syndicaux des trente années précédentes. Le sociologue écoute, interroge, fait parler, etc etc, mais il se donne aussi les moyens de soumettre à la critique tout discours etc. Ca va de soi dans la profession, mais je pense que ce n’est pas su à l’extérieur. » Suite sur France culture

S’il y a quelque chose qui est éternel, c’est les faux problèmes »

 » Cette espèce d’épreuve permanente que subit le sociologue, qui doit sans cesse se justifier d’exister, qui ne peut jamais considérer son existence comme acquise, par exemple voilà un exemple très concret, moi quand je veux faire passer un questionnaire je me présente comme historien, dès qu’il y a une citation difficile, je dis à mes étudiants, vous savez, dites plutôt que vous être historien, l’historien est justifié d’exister […] Ca oblige la sociologie, en tout cas certaines sociologies, à une lucidité permanente sur sa propre existence, à une anxiété du fondement, qui fait qu’elle est, au fond, je crois, plus progressiste scientifiquement. » Suite sur France culture

L’habitus, ce n’est pas le destin, le fatum »

 » Mais l’habitus ce n’est pas un destin, un fatum, comme on me le fait dire, c’est un système de disposition ouvert qui va être constamment soumis à des expériences et transformé par ces expériences. Cela dit, je vais tout de suite corriger… Il existe une probabilité que les expériences confirmeront l’habitus, autrement dit que les gens auront des expériences conformes aux expériences qui ont formé leur habitus. » Suite sur France culture

« Il faut avoir du culot pour résister à l’excommunication »

« Manet institue l’univers dans lequel plus personne ne peut dire qui est peintre, ni ce que c’est que peindre « comme il faut », c’est-à-dire pour employer un grand mot, un monde social intégré, celui que régissait l’Académie, un monde bien intégré et académique, qui dit : « Ca c’est un peintre parce que l’Etat dit que c’est un peintre, il a un certificat de peintre ». Du jour où Manet fait son coup, plus personne ne peut dire qui est peintre. On passe dans un univers où tout le monde est légitimé à lutter à propos de la légitimité. Plus personne ne peut dire ‘je suis peintre’ sans trouver quelqu’un qui dira : « Non, tu n’es pas un peintre et je peux au nom de ma légitimité contester ta légitimité ». C’est ça le champ moderne, et le champ scientifique est de ce type, c’est à dire c’est un univers dans lequel il est question de la légitimité, mais il y a lutte à propos de la légitimité. C’est à dire qu’un sociologue peut toujours être contesté dans son identité de sociologue. » Suite sur France culture

Pierre Bourdieu, sociologue. Il est très intéressant de constater que ses propos sont toujours d’actualité.

Claudia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.