Pierre, tu aurais pu vivre encore un peu…

Pierre, aujourd’hui je suis orpheline.

Je suis orpheline de notre amitié virtuelle. Ceci peut paraître bête et futile pour certains et pourtant aujourd’hui, je suis orpheline. Pendant des années nous avons au grès de nos articles réciproques tissé une belle toile. Il nous arrivait de nous écrire quelques courriers informatiques pour évoquer nos familles, notre état d’âme. La vie quoi ! 
Quand j’écrivais un article sur l’enfance, l’éducation, sur un choix de livre, sur une plante, une fleur, un oiseau, je savais qu’à un moment tu allais intervenir. J’attendais ce moment pour partager nos points de vue. Il m’est arrivé d’ôter un article sur la santé à la suite de ton argumentation.
Je me disais : « Pierre a raison ! » 

C’était en quelque sorte des rendez-vous d’amitié.

Quand j’ai eu des traversées du désert, tu étais là. Tes mots me stimulaient et je continuais à me battre. Bien des partages reviennent à mon esprit sur la politique, mais je les garde au fond de mon cœur meurtri.
Et puis, j’avais aussi compris que malgré ta recherche de racine familiale, tu aimais la discrétion. C’est aussi cela que j’appréciais chez toi. C’est en décrivant ta montagne que tu te dévoilais et ce que tu nous donnais à admirer était beau. Bien des fois j’ai grâce à tes articles voyagé. J’aimais aussi tes histoires, je t’avais suggéré d’en faire un livre. Oh ! Pierre l’aurais-tu écrit ? Que mes mots sont vides face à la douleur.

Pierre, tu aurais pu vivre encore un peu  …

Claudia

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Pierre, tu aurais pu vivre encore un peu…

  1. C’est un magnifique hommage.
    C’est vrai, Pierre aurait pu vivre encore un peu, beaucoup même.
    Il nous manquera, comme il manquera à tous ceux qui l’ont connu.
    Merci pour ces mots et cette magnifique chanson.

    J'aime

    • Merci Quichottine d’être passée. Il est certain qu’il va manquer à beaucoup de monde des réseaux sociaux et bien entendu à sa famille. Il va nous falloir apprendre à vivre avec son abscence et pour cela il faut du temps pour que le chagrin passe son chemin. Claudia

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s