gypsy flamenco oriental guitar El Kado et l’altruisme selon Matthieu Ricard

Est-il nécessaire de ressentir ce qu’autrui ressent pour manifester de l’altruisme à son égard ?

Entrer en résonance affective avec autrui peut certes aider à déclencher une attitude altruiste, mais il n’est nullement indispensable que je ressente ce qu’autrui ressent. Imaginons que je sois assis dans l’avion à côté d’une personne terrifiée par les voyages aériens et visiblement figée dans un malaise inexprimable. Le temps est au beau fixe, le pilote expérimenté et même si je me sens personnellement à l’aise, cela ne m’empêche pas d’éprouver et de manifester une sollicitude sincère envers cette personne et de tenter de la rassurer au mieux par une présence calme et chaleureuse. Pour ma part, ne ressentant aucune anxiété, je ne suis pas troublé par ce qu’elle ressent, mais j’éprouve de la sollicitude pour elle et ce qu’elle éprouve. C’est précisément ce calme ce qui me permet de lui offrir cet accompagnement de réassurance.

Cela dit, imaginer ce qu’autrui ressent en entrant en résonance affective avec lui peut éveiller en moi une compassion plus intense et une sollicitude empathique plus active, parce que j’aurais clairement pris conscience de ses besoins par mon expérience personnelle. C’est cette capacité à ressentir ce qu’autrui ressent qui fait défaut chez ceux que le sort des autres indiffère, les psychopathes en particulier.

Se mettre à la place de l’autre

S’imaginer à la place de l’autre, se demander quels sont ses espoirs et ses craintes, et considérer la situation de son point de vue sont, lorsque l’on prend la peine de faire cette démarche, de puissants moyens d’éprouver de l’empathie. Pour être concerné par le sort d’autrui, il est essentiel de considérer attentivement sa situation, d’adopter son point de vue et de se rendre compte de ce que l’on ressentirait si l’on se trouvait soi-même dans cette situation. Comme le remarquait Kafka : « La guerre est un prodigieux manque d’imagination. »

Suite sur le blog de Matthier Ricard, moine bouddhiste, photographe et auteur.

Claudia

Publicités

4 réflexions sur “gypsy flamenco oriental guitar El Kado et l’altruisme selon Matthieu Ricard

  1. J’adore ce personnage qu’est Matthieu. J’ai regardé de nombreuses vidéos où il intervient, et lu de nombreux textes dont il est l’auteur. Merci pour ce post 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s