Le chat domestique et la biodiversité !

P1020580

Le chasseur, Létchè

A la suite de l’article fort complet du site, les chats du maquis, voici ma réponse:

J’habite dans une ville dont les habitants ont en horreur les chats, c’est le pourquoi de mon déménagement très prochainement où je vais enfin pouvoir retrouver mon amour de chat.

La documentation sur le sujet que je lis actuellement, laisse à penser que tout est mis en place pour qu’aucun animal ne circule plus librement dans nos rues. Tout laisse aussi à penser que les gros prédateurs financiers veulent changer les habitudes alimentaires de nos chats. Ceci à déjà commencé, puisque l’homme nourrit ses animaux domestiques. Et ce n’est pas quelques rongeurs ou oiseaux mangés qui vont mettre en péril la petite faune. Par contre plus le chat mange des aliments fabriqués industriellement plus il participe à engraisser  les grands groupes producteurs. Je pense que cette enquête n’est qu’un leurre. Restons vigilants.  Si non, l’instinct sauvage que nous aimons tant chez nos amis va disparaitre pour le confort de l’homme.

Voici une autre réponse:

Nat à Chat

Il y a quelques semaines j’ai vu un lien vers cette enquête. J’ai commencé à y répondre et puis quelque chose (je ne sais plus trop quoi), m’a donné une sale impression, celle que c’était très tendancieux et anti chats !

Il y a quelques jours j’ai échangé quelques …. mots … sur FB avec la LPO à ce sujet d’ailleurs. En prenant un grand raccourci cette enquête peut mener à ce qui se passe en Australie, ou dans d’autres pays où les chats sont interdits de sortie ou pire. C’est marrant mais ils n’étaient pas d’accord avec moi ! J’ai eu le même genre de conversation avec des sympathisants de Sea Shepherd au sujet d’une de leurs prétendues études qui démontraient que les chats domestiques sont la mort des océans ! J’ai pas aimé du tout.

Décidément, quelque soit l’époque, ils sont à brûler sur le bûcher ces pauvres chats.

Quant aux gens qui font de la sensiblerie sur le sort des pauvres oiseaux (mais pas des rongeurs on se demande pourquoi … compassion sélective), ils devraient s’intéresser à la souffrance du contenu de leurs assiettes.

Il y a quelques années je montait tous les we à cheval avec une copine veto comportementaliste. Nous parlions de tout et de rien et aussi de chats. Elles me disaient que dame nature fait que les oisillons sont nombreux et les souriceaux aussi, pour tenir compte des prédateurs. Et elle ajoutait qu’il ne faut pas enlever leurs proies au chat. La chasse induit une sorte de stress. Le jeu qui suit sert à l’évacuer.

Tout ça pour dire que la végétarienne que je suis aimerais bien que tous les bien pensants laissent les chats vivre librement leur vie de petits prédateurs. L’homme n’a besoin de personne pour être une catastrophe écologique et un maître es disparition d’espèces.

Et par pitié pas de collier et encore moins de clochettes pour de sensibles oreilles . Greuuuuuuuuu !

Nat à Chat

Et vous que pensez-vous de cette enquête ?

Claudia

 

Publicités

2 réflexions sur “Le chat domestique et la biodiversité !

  1. Totalement d’accord avec toi et Nat à Chat .Je pense que beaucoup sont trop contents de transformer les chats en bouc émissaires! Que cessent déjà les pesticides ou autres poisons balancés dans la nature et les chasses à la glu ou avec des pièges ,. .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s