Pensée du jeudi

seals-988010_1920

« Il est important de dissocier la personne de ses actes.
Un médecin s’attaque à la maladie, pas au malade »

Matthieu Ricard

Pensée juste pour l’humanité. Néanmoins,  en pensant à l’enfer quotidien que nous fait vivre la voisine j’ai un peu de mal à ne condamner que ces actes. Trouver un brin d’humanité en elle, m’est de plus en plus difficile. Et je m’interroge: une personne méchante, cela n’existe pas ? Seuls les actes sont répressifs ?. Bien que je comprenne l’idée, c’est pour cela que je ne suis pas favorable à la peine de mort. N’empêche que les actes violents nuisent à notre psyché. Et le corps peut alors se rebeller. Seule solution: éviter ce genre de personne.  .

Et la bêtise humaine ! Elle est remplie d’actes odieux. Chez le coiffeur, ce matin elle transpirait par tous les pores de la peau. Le racisme (tous ces noirs et ces arabes qui vivent en région parisienne) évoqué par le bouseux de la campagne qui monte à la capitale visiter la famille en voiture, est terrifiant !
Et quand je les entends parler du programme qu’ils regardent à la télé, là je me dis: « Ici, ce n’est pas demain que les personnes vont être dans l’empathie. »

Loin de moi, la critique de ces personnes. Juste une constatation: je me suis trompée de lieu d’habitation. Pour le bien de mon âme, je m’en vais aller dans un endroit où il fait bon vivre pour être en harmonie avec la pensée de Matthieu Ricard 🙂

Je n’ai pas choisi cette photo sans arrière pensée. Bien que le combat contre la cruauté animal avance, il nous faut encore unir nos efforts pour que cesse tous les actes de torture affligés à nos amis.

Claudia

.

Publicités

2 réflexions sur “Pensée du jeudi

  1. Personnellement, je pense que nous sommes ce que nous faisons et je ne peux accepter la cruauté envers les humains ou les animaux. Que certains soient de grands tarés , c’est sûr, mais si ça m’ explique leur comportement, malgré tout, je ne peux pas avoir d’empathie pour eux. Et puis , certains font le mal en toute conscience , en toute jouissance même alors comment dissocier l’acte et la personne. Quant aux racistes, homophobes, sexistes, et autres haineux , ils sont terrifiants et la souffrance qu’ils engendrent autour d’eux m’est intolérable. Aucune empathie non plus.

    J'aime

    • Zoé, c’est vrai que ce n’est pas simple de détacher l’acte de la personne et pourtant si nous voulons encore espérer en l’Humain, c’est le chemin. Je comprends tout à fait tes propos. Quand je vois de quoi est capable cette vielle folle qui habite en face de chez moi, je me dis que la méchanceté existe!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s