Christophe André, un « médecin humaniste »

 

Christophe André, est un « médecin humaniste » comme le décrit son ami André Comte-Sponville.
Quand il évoque son père, il dit:  » Mon père, marin, s’était arrêté au certificat et je pense qu’il en était très complexé. Son rêve était que ses enfants fassent des études ».

« Pour mes parents, la culture s’acquérait en lisant. J’y passais mes soirées. Lire a été une voie d’accès à un univers fantastique. « 
Christophe André ne se reconnaît pas dans la psychanalyse et privilégie les thérapies comportementales
et cognitives (TCC). Faisant sienne la maxime d’André Gide selon laquelle « l’expérience instruit plus que le conseil »

S’il se souvient avoir été fasciné par Freud, il a été déçu par les psychanalystes, souvent « raides et distants avec les patients », et aussi « dogmatiques » avec ceux qui empruntent d’autres routes qu’eux. « En tant que médecin, à mes yeux, la gentillesse est une nécessité absolue », explique-t-il.
Fils de militants communistes et athées, baptisé « par convenance sociale », il a reçu, dit-il,« le minimum syndical » de l’instruction religieuse. Un désintérêt qui bascule lorsque son meilleur ami meurt dans ses bras lors d’un accident de moto.« J’avais 25 ans. J’ai alors fait ma première retraite dans le monastère bénédictin d’En-Calcat (Tarn). Ça a été un grand choc. J’ai pu constater que la vie nous distrait beaucoup de tout ce qui est essentiel. Dans le recueillement, je me souviens d’avoir été confronté à mes inquiétudes existentielles. J’y ai été très aidé parle père hôtelier de l’époque, le P. Denis, un homme extraordinaire. » Dans cette soif inépuisable de connaissances qui l’anime, il se plonge dans la Bible.

Le bouddhisme arrivera aussi dans sa vie par le biais d’une rencontre. Matthieu Ricard, traducteur en français du dalaï-lama, lui a servi de guide et de modèle. « On peut avoir une foi catholique et une sensibilité bouddhiste, ce n’est pas incompatible. Peu à peu, je me suis imprégné des concepts d’impermanence, de l’ego comme illusion. Ils nous rappellent que tout passe, nos souffrances, notre existence ; et que le nier accroît nos désarrois. » Autant d’ouvertures qui touchent l’homme et interpellent le médecin. Et qui le conduiront à s’intéresser à la méditation,transformée en outil de soin, à la fois dans le domaine de la prévention et comme arme thérapeutique supplémentaire pour lutter contre la douleur,la dépression et les troubles anxieux. Mais aussi, sur le plan personnel, parce que la pratique régulière de la méditation permet d’éviter la fameuse « usure compassionnelle ». Lors d’une semaine consacrée au rapprochement entre bouddhisme et neurosciences,Christophe André, qui se décrit comme un simple « moine soldat » de la psychiatrie, côtoie le dalaï-lama dans sa résidence de Dharamsala. « Je ne suis pas dans l’admiration éperdue, mais je suis sensible à la façon dont il traite les autres, avec une convivialité, une intelligence et une gentillesse réelles. Pour moi, cela a été une vraie belle rencontre. »
Texte  écrit par MARIE AUFFRET-PERICONE provenant du journal La croix

En ce moment, je lis « Trois amis en quête de sagesse » j’ai donc voulue en savoir plus sur Christophe André. Ceci étant fait, j’adhère à ses idées concernant la gentillesse et l’empathie. Moi qui suis en contact avec des personnes en souffrance ou en recherche, je ne comprends pas que certaines anciennes collègues utilisaient la brutalité verbale pour arriver à leur fin. Un humain qui pleure peut-il avoir confiance dans la personne qui est censé l’accompagner ? Je ne crois pas. Je pense que passer par la gentillesse, même si cela demande plus de temps est plus bénéfique pour remettre l’autre en selle.

Claudia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.