La technique Freinet

kids-1093758_1920

La pédagogie Freinet est une pédagogie originale, mise au point par Célestin Freinet, fondée sur l’expression libre des enfants ; texte libre, dessin libre, correspondance inter-scolaire, journal d’étudiant, etc. C’est dans les camps de concentration de Vichy que Freinet trouva le temps et l’occasion de repenser en profondeur son œuvre pédagogique. Célestin Freinet pensait avant tout en termes d’organisation du travail et de coopération. Freinet parle de « technique Freinet », pas de méthode ou de pédagogie, car les techniques évoluent. Il a mis au point un livre intitulé Les techniques Freinet de l’école moderne (1964). Depuis 1999 le mouvement de l’Éducation nouvelle existe officiellement, grâce au pédagogue suisse Adolphe Ferrière, et sous divers courants (Ferrière, Édouard Claparède, Ovide Decroly, Roger Cousinet, etc.).

Les éducateurs et enseignants Freinet cherchent à développer des pratiques pédagogiques ancrées dans la réalité sociale, pour œuvrer à une réelle émancipation des enfants. Ils revendiquent une école où chaque enfant peut s’exprimer, se responsabiliser, coopérer, expérimenter et s’ouvrir sur le monde, pour que chacun :

  • apprenne à son rythme,
  • construise ses connaissances avec ses pairs et les adultes,
  • développe son sens critique, son autonomie et accède à une réelle prise de responsabilité dans une classe vivante et ouverte sur le monde.

Des convictions et des pratiques

Des convictions

Par la mise en œuvre de la Pédagogie Freinet, les enseignants tentent de résister aux visées libérales du capitalisme sur l’éducation. La compétition, la marchandisation des savoirs, l’individualisme, le déni de l’humain font place à l’entraide, la mutualisation des savoirs, la coopération et la relation.

Des pratiques pédagogiques

– Un travail créateur, facteur d’épanouissement personnel, associé au travail autonome, respectant les rythmes et capacités de chacun.
– Des centres d’intérêt où chacun pourra faire valoir ses besoins et ses désirs.
– Des situations d’apprentissages authentiques portées par la coopération, le respect mutuel, la solidarité et la confiance permettant :
        – l’expression libre,
        – le travail personnalisé (fichiers auto-correctifs, travail planifié, évaluation formatrice « brevets »)
        – la recherche, la méthode naturelle d’apprentissage, le tâtonnement expérimental.
        – le conseil coopératif de classe ou/et d’école pour élaborer les projets, les règles de vie et réguler les conflits.
        – la communication : entretiens, débats, conférences, journal, correspondances.
       – la découverte du monde : avec des visites, des voyages-échanges, des classes de découvertes, l’accueil de personnes ressources…
        – la libre circulation au sein de la classe et de l’école dans le respect des règles de vie communes.

Pour continuer, je vous remercie de regarder: C’est d’apprendre, qui est sacré !

La technique Freinet est enseigner dans le laïque, renseignez-vous autour de vous. Voici la liste sur le site de l’Institut Coopératif de l’École Moderne ,des départements

Claudia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s