Le cerveau, un expert !

brain-951874_1920(1)

Sociologique:
Le cerveau est le chef d’orchestre de l’organisme qu’il gère tout en se gérant lui-même. C’est donc lui qui est responsable de nos comportements, et donc de nos interactions avec les individus qui composent la société.
Scientifique. Le cerveau commence à être compris dans son fonctionnement. Nous vivons donc une époque enthousiasmante pour comprendre la genèse de nos facultés intellectuelles et de nos émotions, et donc les comportements moteurs qui en sont l’expression.

Le cerveau : un expert de la communication

Les neurones communiquent entre eux par signaux électriques, appelés influx nerveux (ou potentiel d’action). Chaque neurone est constitué d’un corps cellulaire, de prolongements appelés dendrites et axones. Ces derniers émettent des connexions avec d’autres neurones par l’intermédiaire de terminaisons, ayant l’aspect de petites vésicules. Ces terminaisons constituent les synapses.

La mémoire

Les supports structuraux et fonctionnels de la mémoire au niveau cérébral commencent à être connus. Il existe 2 types de mémoire : la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. Les souvenirs sont d’abord stockés dans des régions impliquées dans l’expérience initiale et se consolident pendant le sommeil. Ils seront ensuite récupérés par des neurones du lobe frontal.

Pour sa construction, le souvenir emprunte le circuit de l’hippocampe et de structures composées de substance grise, situées dans la partie profonde du cerveau, le circuit de Papez (le thalamus, l’amygdale, les corps mamillaires et le fornix). Ce dernier est impliqué dans l’expression des émotions. Rappelons que l’hippocampe est une des seules régions où la synthèse de nouveaux neurones à partir de cellules souches est possible. Cette neurogénèse augmente avec l’activité physique et l’apprentissage.

L’organisation structurale et fonctionnelle du cerveau, d’une grande complexité, peut subir des dérégulations à l’origine de maladies neurodégénératives accompagnées de démences comme la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas, les patients ne conservent en mémoire que les expériences anciennes. Cela s’explique par le fait que ces souvenirs anciens ont été préservés et consolidés par l’hippocampe. Une fois lésée, cette structure n’est plus en mesure de construire de nouveaux souvenirs ni d’en consolider de semi-récents (moins de 5 ans).

Le langage et la lecture

Seul l’Homme possède des aires corticales adaptées au langage parlé et à la lecture. Le langage résulte d’un ensemble de tâches effectuées dans des régions différentes du cerveau : l’aire de Wernicke (compréhension des mots) et l’aire de Broca (production des mots) reliées entre elles par un faisceau de fibres. Les troubles du langage sont appelés « aphasie ». Le Pr Laurent Cohen étudie les processus cérébraux qui sous tendent la lecture, en particulier la reconnaissance des lettres et des mots.

Le cerveau social : Le cerveau émotionnel versus le cerveau rationnel

Le cerveau émotionnel coexiste avec le cerveau rationnel (cortex préfrontal). Il est à l’origine de nos pensées, de nos actions, de nos désirs et de nos motivations. Situées au centre du cerveau, les petites structures impliquées sont principalement l’hypothalamus, le noyau accumbens (centre du plaisir, fait partie des ganglions de la base), et l’amygdale (centre des émotions comme la peur, le stress). Le cerveau rationnel adapte en permanence nos comportements. Les régions qui sont sollicitées se situent dans le cortex pré-frontal. Ce dernier intègre les informations sensorielles et émotionnelles, organise les actions dans le temps, planifie le comportement humain en fonction de son environnement. La perte du contrôle social est liée à un dysfonctionnement des neurones du cortex pré-frontal (présence de tumeurs, démences frontales). L’ICM s’investit considérablement dans le domaine des neurosciences cognitives. Nathalie George, chercheur et le Pr Philippe Fossati, clinicien chercheur s’attachent à comprendre comment les régions cérébrales concernées se coordonnent pour un fonctionnement cognitif dynamique et flexible. Ils étudient en particulier le traitement des informations émotionnelles et sociales au cours de la dépression.

Pr. Yves Agid

Pour lire l’intégralité de cet article fort intéressant: ICM

Claudia

Publicités

2 réflexions sur “Le cerveau, un expert !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s