Les dieux voyages toujours incognito, Laurent Gounelle

Les_Dieux_Voyagent_Toujours_Incognito

Laurent Gounelle

 » C’est l’histoire d’un homme qui se retrouve contraint de faire ce qu’il n’aurait jamais osé entreprendre mais dont il rêvait secrètement. J’avais envie de montrer jusqu’où peut aller une personne, une fois libérée de ses peurs…  » Laurent Gounelle

Les épreuves infligées à Alan l’amènent parfois à se faire violence.
Est-ce le meilleur moyen d’évoluer ?

« Tout dépend des personnes et des difficultés qui sont les leurs. Alan est quelqu’un de très phobique qui évite soigneusement toutes les situations qui lui font peur. Il s’est mis tellement de barrières dans sa vie que celle-ci a perdu sa saveur. Il ne sait pas que la plupart de ses peurs sont infondées, qu’elles sont juste une création de son esprit. Dans son cas, il lui est donc utile de se confronter à la réalité, en allant affronter ses peurs afin de pouvoir, le cas échéant, vérifier sur le terrain si elles sont ou non justifiées. Mais cette « thérapie choc » n’est pas appropriée à tout le monde, et il ne faut pas oublier non plus que la peur est une émotion normale dont la fonction est de nous protéger des dangers. Elle n’est donc pas néfaste en soi, si l’on sait faire preuve de discernement… »

D’où vient son titre ?

Il s’agit d’un clin d’œil à Einstein, qui disait : « Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito».

Je termine cette lecture et je recommande vivement ce livre ! Il est basé sur nos croyances et sur la liberté. Quand j’emploie le mot croyance, je ne pense pas à la religion, j’évoque nos peurs. Peur d’aller dans un endroit. Peur de prendre la parole en public. Peur des insectes, etc. En rempruntant la philosophie et les outils de la PNL, l’auteur nous fait réfléchir sur notre comportement au quotidien. Et comment remédier à ces habitudes néfastes qui nous empêchent d’être libre et d’évoluer dans la vie.

(…) « En fait, tu as plusieurs problèmes imbriqués les uns dans les autres. Le noyau en est ta peur des gens.(…) Tu n’oses pas t’imposer, ni même vraiment exprimer tes souhaits. Tu as beaucoup de mal à aller à l’encontre de la volonté des autres et à verbaliser franchement un refus. Bref, tu ne vis pas vraiment ta vis (…) »

« Tu aimes bien passer pour celui qui fait des efforts pour les autres et tu espères que tu seras apprécié en retour pour tes sacrifices »

« Je crois avoir moins de chance que d’autres dans la vie, à ce jour »

« Arrête ! ces conneries …(…) Mais çà n’a rien à voir avec le bonheur ! On peut être ingénieur et malheureux ou ouvrier et heureux »

« Tu t’imposes beaucoup de contraintes. Ta vie devient très contraignante et, du coup, tu ne te sens pas libre (…) »

Voici le lien vers les autres livres de Laurent Gounelle

Seul petit bémol très personnel, je pense que sa formation américaine a semé des idées politiques à l’opposé des miennes. Ceci a provoqué chez moi, lors de ma lecture, quelques mouvements négatifs de la tête sur certains propos. Mais cela n’enlève en rien le plaisir de cette lecture.

Claudia

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s