Méditation de pleine conscience

image-216411_1920

 » Un autre danger me semble résider dans le développement des égoïsmes et du narcissisme: une récente étude révélait une véritable épidémie de narcissisme se développant depuis ces 25 dernières années. Or nous sommes profondément dépendants les uns des autres: si nous persistons sur cette voie égoïste, ce sera une catastrophe pour nos sociétés. (…) De nouvelles pistes de recherche pour réintroduire en nous tous plus d’empathie et de bienveillance envers autrui.  »

Christophe André

Les principes de la pleine conscience

La méditation de pleine conscience consiste à ramener son attention sur l’instant présent et à examiner les sensations qui se présentent à l’esprit, comment elles apparaissent, comment elles durent quelque temps, et comment elles disparaissent. Cette pratique permet de se rendre compte de façon directe si une sensation est quelquefois permanente ou bien toujours impermanente. Par la suite, le pratiquant va aussi examiner la matière (en particulier le corps), les perceptions, les habitudes mentales positives ou négatives, la conscience, comment toutes les choses apparaissent, comment elles durent et comment elles disparaissent. L’observateur reste neutre et silencieux (le « silence mental ») en examinant l’apparition et la disparition des sensations agréables, neutres ou désagréables, sans juger, sans chercher à retenir la sensation agréable ni à rejeter la sensation désagréable. L’observateur apprend à se détacher et se libère progressivement de la matière, de la sensation, de la perception, des conditionnements mentaux, de la conscience, et donc de duḥkha (souffrance, insatisfaction). S’il fait le choix d’abandonner dukkha, c’est parce qu’il a la conviction que ce phénomène est toujours à double manifestation, joie et tristesse, donc « pas de satisfaction durable ». Suite sur le site Wikipédia

Méditer est bon pour le corps et pour l’esprit. Ceci demande un peu de temps et de la patience. Pratiquer chaque jour cela renforce l’estime de soi.

Claudia

Publicités

2 réflexions sur “Méditation de pleine conscience

  1. J’adhère à bon nombre de sagesses bouddhistes , mais je ne crois absolument pas à la réincarnation ni à la transmigration des âmes. je pense vraiment que quand le cerveau est mort, l’être personnel n’existe plus sinon dans la mémoire de ceux qui l’ont connu. Voilà pourquoi je pense que les bonnes actions et le changement de nous-même pour le bien et les autres doit se faire de notre vivant… c’est peut être facile de penser « j’aurais une seconde chance « . réflexion toute personnelle. Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s