L’anthropomorphisme et ses dérives

P1000085

Un jour, à la télévision, j’ai vu une équipe de pompier en train de sauver un chien labrador qui dérivait sur un morceau de glace au milieu d’un embâcle, en plein milieu des rapides. Le pompier qui voulait le prendre pour le mettre dans le bateau, et qui ne se méfiait aucunement, a eu la surprise de sa vie lorsque le chien l’a mordu en plein visage. Ce pauvre pompier avait fait une supposition dangereuse : que ce chien pensait comme un être humain et qu’il comprenait qu’on essayait de le sauver. Cette myopie techniquement appelée « anthropomorphisme », le fait de penser que les animaux sont comme nous dans leurs sentiments et leurs besoins, a moult conséquences non seulement sur nous les humains, mais sur les autres espèces. suite de l’article A BABORD

Et oui, bien souvent notre amour des animaux, nous fait oublier que notre cerveau ne réagit pas comme eux. Et que le plus bel exemple d’amour que nous pouvons leur donner c’est de les respecter pour ce qu’ils sont: des animaux. Avec leurs émotions et non les nôtres. Leurs besoins et non les nôtres …
Merci à tous les pompiers. Mon fils étant lui aussi pompier, j’espère qu’il ne m’en voudra pas d’utiliser cette photo pour illustrer l’article. Si non, il me le dit et je l’enlève.
Claudia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s